L’importance des fichiers pour les campagnes de Marketing Direct et Marketing Digital

L’importance des fichiers pour les campagnes de Marketing Direct et Marketing Digital

  • 1) Pourquoi développer une stratégie d’acquisition client ?
  • 2) Les enjeux d’une stratégie d’acquisition client personnalisée
  • 3) Une approche multicanal à privilégier
  • 4) L’optimisation du coût d’acquisition client
  • 5) Un indicateur primordial de toute stratégie commerciale
  • 6) Avec My Fichier, ce coût diminue par la qualification des prospects
  • 7) Myfichier.fr, des bases à données qualifiées à votre service !
  • 8) Nos fichiers de prospection commerciale sur mesure
  • 9) Nos solutions en B-to-B et en B-to-C
  • 10) Le rôle clé de nos fichiers dans votre stratégie commerciale
  • 11) Stratégie « Outbound Marketing » : Prospecter pour gagner !
  • 12) Stratégie « Inbound Marketing » : Être visible de vos clients potentiels sur Internet !
  • 13) Le retour des prestations My Fichier sur le terrain
  • 14) Les chiffres parlent pour nous !
  • 15) Deux exemples d’intervention en B-to-B ou en B-to-C !
  • Conclusion


L’acquisition client concerne toutes les entreprises et tous les secteurs. Si les new business doivent évidemment déployer une stratégie commerciale, pour créer leur portefeuille client, les sociétés bien installées doivent, elles aussi, attirer de nouvelles personnes, pour augmenter leur chiffre d’affaires.

Ces actions peuvent être épisodiques ou permanentes – notamment dans les secteurs où le public est versatile, par exemple, dans le monde du prêt-à-porter.

Dans tous les cas, ces opérations doivent répondre à une question fondamentale : « à qui s’adresse-t-on ? » De fait, toute campagne d’acquisition de nouveaux clients doit passer par une étape d’identification, destinée à mieux convaincre la cible d’acheter.

À ce stade, les entreprises déjà installées peuvent s’appuyer sur leur base client et ainsi déterminer le(s) meilleur(s) profil(s) (le revenu, l’âge, le sexe, les habitudes d’achat, etc.). Elles peuvent également étudier les actions commerciales qui les ont le plus attirées, leur ressenti par rapport à la marque, etc. Toutes ces données permettant d’affiner le ciblage et d’augmenter le taux de conversion.

Or, dans un contexte économique difficile, toutes les sociétés tentent de baisser le budget d’acquisition client. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles solutions, comme Myfichiers.fr, il est possible de distinguer les suspects aux prospects, pour optimiser les coûts et réaliser des économies dans la stratégie d’acquisition.

Pourquoi développer une stratégie d’acquisition client ?

Les enjeux d’une stratégie d’acquisition client personnalisée

En B-o-B ou en B-to-C, le déploiement d’une bonne stratégie d’acquisition de nouveaux clients permet d’inscrire l’entreprise dans une dynamique vertueuse :

  1. Optimiser l’expérience client

Aujourd’hui, pour marquer sa différence, il faut parvenir à sublimer l’expérience client. Autrement dit, répondre à ses exigences et lui offrir des recommandations personnalisées. Un travail qui suppose l’étude minutieuse de ses navigations, de ses besoins et de ses achats passés, pour mieux analyser ses goûts et formuler ses attentes.

  1. Dynamiser les ventes

Si les actions « sur-mesure » sont définitivement préconisées, elles doivent également intervenir rapidement dans le parcours des internautes : en effet, les trois quarts d’entre eux quitteront le site dans les deux minutes, s’ils ne parviennent pas à trouver ce qu’ils recherchent. Les recommandations personnalisées doivent donc être accompagnées de produits alternatifs, pour limiter les taux de rebond et améliorer le taux de transformation.

  1. Augmenter le panier moyen

Après la mise au panier d’un produit, l’action commerciale se poursuit par la présentation de produits alternatifs, destinés à augmenter le montant de la commande du client. Par exemple, si ce dernier a acheté un téléphone mobile, pourquoi ne pas lui proposer la carte mémoire additionnelle ?

  1. Fidéliser le client

Si l’on en croit le postulat marketing, « garder un client revient 5 à 10 fois moins cher que d’en conquérir un nouveau ». Alors, pourquoi s’en priver ? À travers quelques actions personnalisées, la gestion de la relation client (CRM) avec la marque est valorisée, le premier appréciant les petites attentions prodiguées, l’autre peaufinant son image et par ricochet, sa fidélisation.

  1. Engager le client

Or, un client heureux est un client susceptible de devenir un ambassadeur de la marque : spontanément, il va la recommander et la vanter auprès de son entourage. À l’heure où les avis pèsent si fortement dans les décisions d’achat, l’engagement des clients est une véritable source de richesse pour l’entreprise.

  1. Gagner en temps et en simplicité

L’heure n’est plus à la sélection minutieuse des produits à mettre en avant sur le site, une manœuvre à la fois compliquée et chronophage. Désormais, le degré de personnalisation doit être privilégié, au point d’offrir, à chaque visiteur, des produits adaptés à son profil.

  1. Améliorer sa rentabilité

Les recommandations personnalisées, savamment construites tout au long du parcours utilisateur, diminuent le coût d’acquisition de nouveaux clients, tout en améliorant la rentabilité de l’entreprise. En d’autres termes, c’est une opération « gagnant-gagnant » !

Une approche multicanal à privilégier

À l’initiative de la FEVAD (Fédération des Entreprises de Vente A Distance), une étude réalisée par Next Content et le Crédoc, présentée à la fin de l’année 2015, met en lumière tout l’intérêt d’appliquer une stratégie commerciale multicanal, pour le B-to-B. Sur la base de 60 entretiens effectués auprès de distributeurs œuvrant dans 8 secteurs différents, elle détaille la répartition des ventes en valeur, selon le canal des commandes :

  • 50 % via les points de vente
  • 18 % via le phoning
  • 17 % via des emails, fax, courriers
  • 9 % via l’e-procurement (ou approvisionnement en ligne, à savoir la gestion des achats)
  • 6 % via l’e-commerce

Autrement dit, plus de moitié des commandes sont réalisées avec une interaction humaine (points de vente et téléphone).

À noter la particularité des spécialistes de vente à distance, pour qui la valeur des commandes passe à 46 %, via le fax et les emails, à 40 %, par e-commerce et e-procurement et 14 %, par phoning.

Pour la stratégie commerciale en B-to-C, le multi-canal est une évidence depuis déjà plusieurs années. L’enjeu est actuellement de parvenir à faire du cross-canal/cross-device – à savoir, suivre l’internaute sur différents canaux interagissant entre eux, pour l’accompagner jusqu’à la vente du produit –, et cela, quel que soit le support sur lequel il évolue (Smartphone, tablette et site)… L’idée directrice est ici de parvenir à « donner au consommateur, ce qu’il veut, quand il veut et comme il le veut ».

L’optimisation du coût d’acquisition client

Un indicateur primordial de toute stratégie commerciale

La performance de la stratégie commerciale est mesurée par le coût d’acquisition client : il « correspond généralement au montant moyen dépensé, pour transformer un prospect en client. Il peut se calculer de façon globale ou par levier ou canal marketing.

Il est surtout utilisé pour les canaux du marketing direct et du marketing digital, qui permettent théoriquement un tracking complet des campagnes. Pour la publicité média classique ou lorsque plusieurs canaux sont utilisés simultanément, les coûts d’acquisition clients par canal sont souvent difficiles à déterminer »

Cette mesure est un indicateur d’efficacité et de rentabilité important : grâce à lui, il est possible de déterminer, les canaux les plus rentables.

Au niveau des campagnes digitales, on distingue différents coûts : par exemple, vous lancez une campagne de liens commerciaux (Google Adwords) avec un budget de 100 € et vous obtenez 25 inscriptions à votre newsletter : le coût du lead (prospect potentiel) sera de 4 €, soit 100 divisé par 25. Si, parmi ses 25 personnes, 4 ont visité votre site et fini par acheter un produit : le coût d’acquisition client sera 25 €, soit 100 divisé par 4…

Avec My Fichier, ce coût diminue par la qualification des prospects

Aujourd’hui, la terminologie est tellement ouverte aux interprétations diverses, qu’elle nécessite une mise au clair au sein du service marketing, afin que chaque professionnel puisse comprendre les étapes de passage d’un statut à un autre.

  • Le suspect est un contact brut, obtenu à partir d’une liste, d’un salon, d’une visite sur le site Internet ou des réseaux sociaux, etc. Dans une quête de « pré-qualification », l’équipe commerciale va multiplier les interactions avec lui, pour parvenir à définir un besoin auquel elle pourra répondre.
  • Le Lead est un contact pré-qualifié sur lequel les commerciaux vont tenter d’affiner le profil, en appliquant des filtres correspondant à leur marché, comme la localisation par exemple.
  • Le prospect est un contact qualifié, répondant à vos critères de ciblage, qui peut donc être démarché par l’équipe commerciale, avec pour objectif, de le faire passer à l’étape suivante.
  • Le client est un prospect converti, à savoir une personne ayant conclu une vente auprès de l’entreprise.

Aujourd’hui, la confusion terminologique se fait essentiellement entre les termes « lead » et « prospect » : la différence se situant dans le degré de maturité du contact. À ce stade, il est impératif de distinguer les leads, les plus susceptibles de devenir rapidement des clients et ceux qui n’en sont qu’au début de leur processus d’achat…

Heureusement, My Fichier est parfaitement en mesure de les identifier : ses puissants outils analysent et contrôlent toute la data, associée à ces leads. De cette étude minutieuse naissent des fichiers sur mesure, compilant de précieuses informations sur les entreprises et les particuliers !

Myfichier.fr, des bases à données qualifiées à votre service !

Nos fichiers de prospection commerciale sur mesure

Accessibles à la location comme à l’achat, les fichiers de prospection commerciale de My Fichier sont nourris à travers les données d’un réseau extrêmement large et diversifié :

  • Email marketing (Digital Dream Marekt, Yandex Data Factory)
  • Génération de leads (Akileads)
  • Annuaire professionnel (Bodacc, Pages Pro, MyFichier)
  • Femmes, Maternité (femme-actu, maman-actus)
  • Hi Tech (Tout pour la pomme)
  • Mode et bien-être (Style n’ Look, Promotions flash)
  • Sports et Nature (Mode et sport.com)
  • Bancassurance & services (Credissimmo, CFF)
  • Immobilier (Expressimmo)
  • Associations et confort (Asso-aide)
  • E-Commerce (Culture Ecommerce, Agence Némeo Magento)

Par exemple, pour la constitution d’un fichier B-to-B, nous partons de la base légale de l’INSEE (code NAF et n° de SIRET) à partir de laquelle nous enrichissons les données en les croisant avec d’autres bases, pour récolter un maximum d’informations sur les entreprises, et ainsi, offrir un profil complet et très affiné à nos clients.

Cette démarche est transposable pour les fichiers B-to-C, même si cela se traduit surtout par des échanges et de l’achat de bases de données, enrichies par des données issues d’importants sites e-commerce, pour y intégrer les centres d’intérêt, les comportements d’achat, etc.

Et pour conserver toute la valeur ajoutée de nos fichiers, ces derniers sont régulièrement soumis à des contrôles – que ce soit par le biais d’envois d’email, de sessions de phoning, de recoupements avec les bases légales, ou encore, par le biais de divers procédés informatiques automatisés.

Toutes ces datas sont ensuite triées en fonction des critères de notre client, afin d’optimiser le ciblage et lui permettre de trouver des clients plus facilement. Et cela, quel que soit le canal retenu pour mener la campagne : phoning, mail, courrier, fax.

Aujourd’hui, M.Y. Fichiers est en mesure d’éditer des fichiers sur mesure sur :

  • Adresses postales nominatives : 5 millions d’établissements et 4 millions de contacts.
  • Phoning nominatif : 3,5 millions de téléphones.
  • Fax Mailing : 2,7 millions de numéros de fax
  • Emailing nominatif : 3,5 millions d’emails B-to-B
  • SMS Mailing : 800 000 numéros de téléphones mobiles.

Grâce à ces fichiers, le taux de transformation est meilleur, optimisant ainsi le coût de recrutement de nouveaux clients.

Nos solutions en B-to-B et en B-to-C

Avec le concours de Myfichier.fr, la gestion de la relation clients (CRM), tout comme le développement commercial pour un new business, sont simplifiés 

Au niveau professionnel (B-to-B), nous disposons de 2,2 millions de contacts, qu’il est possible de cibler très précisément, par l’intermédiaire des 30 critères proposés :

  • Département : Seine-et-Marne, Essonne, Yvelines, Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Loire-Atlantique, Haut-Rhin, etc.
  • Direction : DG (Direction Générale), DAF (Direction Administrative et financière), CM (Direction de la Communication et Marketing), AD (Assistanat de direction), DA (Direction des Achats), etc.
  • Activité : Agro-alimentaire, Holdings financières, Services aux personnes, Cafés Hôtels Restaurants, BTP et Immobilier, Transports, etc.
  • Région : Aquitaine, Basse Normandine, Bourgogne, Corse, Limousin, Lorraine, Ile de France, Picardie, Midi-Pyrénées, etc.
  • Forme juridique : Société civile immobilière, Libérales et travailleurs non-salariés, associations.
  • Taille : Grands comptes nationaux, moins de 5 salariés, de 20 à 49 salariés, etc.

Au niveau des particuliers, nous disposons d’une base de données de 23 millions de consommateurs, susceptibles d’être ciblés à l’aide de 50 critères :

  • Âge : 18-25 ans, 26-35 ans, 36-50 ans et seniors.
  • Sexe : Femmes ou hommes.
  • Centre d’intérêt : Bricolage, Cuisine, High Tech, Voyage
  • Propriétaires : Propriétaires immobiliers
  • Revenus mensuels

Avec ces fichiers sur mesure, trouver des clients pour votre new business ou pour booster votre gestion de relation client (CRM), augmente vos performances, indépendamment de la stratégie adoptée.

Le rôle clé de nos fichiers dans votre stratégie commerciale

Stratégie « Outbound Marketing » : Prospecter pour gagner !

« L’Outbound marketing, c’est-à-dire littéralement le marketing sortant, est la forme la plus traditionnelle de marketing : la communication s’effectue dans le sens de l’annonceur vers le consommateur, par exemple dans le monde physique par voie d’affichage sur les lieux fréquentés par le prospect ou client. » Dans le monde numérique, cette stratégie commerciale se décline par l’affichage de bannières publicitaires sur des sites visités par la cible.

Simple à orchestrer, cette forme de communication permet d’entretenir la notoriété d’une marque, en affirmant régulièrement sa présence sur les espaces (physiques et digitaux), tout en assurant la génération de leads intéressants, pour les commerciaux de l’entreprise.

Les clés pour augmenter son trafic (et de fait, sa notoriété) à moindre coût

Chez M.Y. Fichiers, nous conseillons à nos clients d’opter pour une stratégie commerciale multicanal, qui permet de meilleurs résultats et un meilleur ROI (Return Of Invest ou Retour sur Investissement). Dans cet esprit, nos fichiers de prospection sont exploitables sur différents supports :

  • Le mailing postal

Notre base d’adresses postales nominatives est idéale, pour envoyer les catalogues et les courriers de prospection — que ce soit pour un new business ou pour aider une entreprise bien installée à trouver des clients. Le mailing postal est aujourd’hui mieux perçu que l’emailing, tout en offrant une concurrence moins importante. Cependant, comme il s’agit d’un coût relativement important, il est impératif de reposer ces envois sur une base aux données fiable, comme la nôtre. Idéalement, et pour favoriser le taux de conversion, nous recommandons à nos clients de coupler cette action avec du phoning ou de l’emailing.

  • L’emailing

L’emailing présente de nombreux avantages indéniables : la faiblesse de son coût par rapport aux autres canaux de vente, son retour mesurable et quantifiable en temps réel (ou presque) et la facilité de sa mise en place. Cependant, face à la sollicitation exponentielle des annonceurs, le taux d’ouverture est de plus en plus faible et l’image de l’entreprise émettrice peut rapidement se dégrader. Voilà pourquoi il convient de maîtriser la pression commerciale et d’optimiser les messages, pour qu’ils s’adaptent aux supports (PC, tablettes, Smartphones et Phablettes) et ainsi, favoriser le taux de conversion. À noter que notre base de données d’emails nominatifs est contrôlée tous les mois.

  • Le phoning

Afin de rendre plus efficaces, les actions de télémarketing de nos clients, notre base de données Phoning nominatif, contenant pas moins de 3,5 millions de numéros, s’adapte aux besoins de chaque entreprise. Par exemple, si le démarchage commercial est organisé selon un secteur géographique bien défini, il pourra générer une liste d’interlocuteurs ciblés, en fonction du département ou de la région, correspondant au rayon d’action du responsable en charge du phoning.

Aujourd’hui, l’outboung marketing est légèrement délaissé, au profit de l’inbound marketing, même si, à nos yeux, ce sont deux approches complémentaires.

Stratégie « Inbound Marketing » : Être visible de vos clients potentiels sur Internet !

« Le principe de l’Inbound Marketing est de faire venir les clients vers soi, plutôt que d’aller vers eux en les interrompant dans leur activité ou leurs consultations médias. [...] Ils sont en revanche beaucoup mieux outillés, grâce à Internet, pour faire leur propre recherche, découvrir les produits et services qui les intéressent, et identifier les bons fournisseurs. »

Face aux nombreuses sollicitations publicitaires, qui finissent par agacer les consommateurs et, finalement, nuire à la e-reputation des marques émettrices, les professionnels du télémarketing s’orientent vers des actions de séduction moins envahissantes, tout en étant parfaitement orchestrées.

Comment créer une campagne d’emailing efficace ?

De l’internaute au client, le parcours de séduction passe par diverses étapes :

  • Être lisible par tous

Comme plus de 50 % des emails sont ouverts sur Smartphone ou tablette, le message doit être écrit dans un code HTML, optimisé pour ces différents supports. Notre département « Responsive design » peut, ici, vous conseiller pour délivrer le message le plus percutant (textes + images) et le plus susceptible d’être ouvert, puis lu.

  • Travailler son message

Une fois le message déterminé, nous vous conseillons également de bien réfléchir aux « landing pages », les fameuses pages d’atterrissage sur lesquelles l’internaute arrive, lorsqu’il suit le lien à la fin du mail. Cette étape est cruciale : elle impacte directement le taux de conversion de toute l’opération. Là encore, notre équipe peut vous aider à leur création pour optimiser l’accompagnement de votre démarchage commercial.

  • Optimiser sa visibilité sur Internet

Parallèlement à ces actions destinées à la génération de leads, vous devez optimiser votre visibilité sur Internet, pour faire écho aux campagnes de mailing et de phoning. Nous pouvons vous aider à travailler votre référencement naturel, en adoptant les bonnes pratiques du web, grâce au concours de nos référenceurs certifiés Google. Ces derniers agissant aussi bien sur le site corporate, l’application mobile ou encore, les réseaux sociaux.

  • Accompagner la transformation du trafic en prospects puis en clients

Une fois que tous vos supports et messages sont optimisés, vous pouvez lancer les opérations de développement commercial, pour augmenter le trafic sur vos espaces (sites, applis mobiles). À l’aide de nos bases de données très fournies, concernant les informations sur les entreprises et les consommateurs, vous pouvez aisément générer du trafic qualifié. En suivant ces emailing avec du phoning, vous renforcerez le taux de transformation de prospects en clients.

Le retour des prestations My Fichier sur le terrain

Les chiffres parlent pour nous !

Si la pertinence de nos fichiers de prospection est difficilement démontrable, il suffit d’indiquer que 50 % de nos clients reconduisent leurs campagnes – à raison d’une fois par mois en moyenne.

La raison de ce succès tient à ces quelques chiffres, établis dans le domaine du B-to-B :

  • 89 % des datas, qui constituent notre base de données globale, est vérifié sous 6 mois. Cette précaution permet de garantir la grande fiabilité des informations sur les entreprises, commercialisées à nos clients.
  • Le taux de churn est passé de 13 % en 2015, à 10 % aujourd’hui. À noter que « le churn rate ou taux d’attrition est un indicateur, qui permet de mesurer le phénomène de perte de clientèle ou d’abonnés. »
  • Le taux moyen de NPAI — phoning et mailing (« N’habite Pas à l’Adresse Indiquée », autrement dit, les emails ou les numéros de téléphone qui n’arrivent pas à destination) — est inférieur à 3 %, contre 7,94 % à l’échelle nationale, selon les chiffres d’Experian Marketing Services de 2015.
  • Le taux de « hard bounces » (lorsque l’adresse n’existe plus !) est inférieur à 5 %, reflet de la qualité de notre base de données.
  • Si notre taux d’ouverture s’inscrit dans la moyenne en B-to-B (17 %), nous avons pu enregistrer un pic de 64 % pour une campagne menée pour le constructeur automobile Volkswagen : l’objet et l’expéditeur de l’email ayant, selon toute vraisemblance, superbement porté l’opération d’emailing.

Si notre expertise s’est essentiellement construite autour de la création de bases de données professionnelles (90 % de nos clients), nous avons choisi d’étendre notre savoir-faire aux entreprises dont la cible est le grand public.

Deux exemples d’intervention en B-to-B ou en B-to-C !

Le cas d’une entreprise de Montigny (78) en B-to-B

À la fin de l’année 2014, une société de Montigny (78) commercialisant des solutions de visioconférence, est venue solliciter nos services, pour orchestrer des vagues de campagnes successives, visant à la génération de leads et à l’augmentation du chiffre d’affaires et de la notoriété.

Sa cible — exclusivement professionnelle (B-to-B) – nécessitait une acquisition de fichiers de prospection commerciale extrêmement fins. Notamment, l’obtention d’emails nominatifs – que ce soit des dirigeants ou des directeurs SI (Service Informatique), Achats ou RH (Ressources Humaines).

Or, M.Y. Fichiers est actuellement la seule entreprise à commercialiser ces emails, alors que nos concurrents ne les proposent qu’en location.

Après une première campagne d’emailing, nous avons donc conseillé, aux commerciaux de cette entreprise, de relancer les ouvreurs des mails — via une prospection téléphonique minutieuse – pour obtenir des rendez-vous.

Tout au long de 2015, la société de Montigny est devenue propriétaire de 15 fichiers d’emails nominatifs, suscitant autant de campagnes ciblées (entreprises de moins de 250 salariés, les Directeurs Administratifs et Financiers [DAF], etc.). Cette démarche a satisfait ses trois objectifs, sur cette seule année :

  • Notoriété : Plus de trafic sur son site !
  • Génération de leads : Une augmentation de 30 % du nombre de rendez-vous obtenu et une hausse de 12 % de nouveaux clients
  • Chiffre d’affaires : si le détail ne nous a pas été communiqué, le seul fait que notre client reconduise ses opérations pour l’année 2016 suffit à supposer un bilan positif…

Le cas de l’entreprise « Le Croc des Halles » en B-to-C

Le bar et restaurant à viandes « Le Croc des Halles », situé dans le 1er arrondissement de Paris, est venu nous solliciter pour répondre à l’une de ses problématiques : si cet établissement est très fréquenté, pendant la pause du midi, par les personnels des bureaux aux alentours, il est pratiquement vide une fois la journée de travail achevée.

Et pour tenter de trouver une solution à ce problème, nous ne pouvions recourir à la création d’un site, les dirigeants souhaitant limiter leur présence Internet aux applications payantes, comme lafourchette et à leur page Facebook. Notre objectif était, ici, d’augmenter le nombre de fans sur ce réseau social.

Pour optimiser le taux de conversion, nous avons donc créé un fichier de prospection sur un profil précis, établi sur les personnes de plus de 35 ans, CSP+ et sur un secteur géographique allant du 1er au 3ème arrondissement.

Au total, 13 000 contacts ont ainsi reçu deux newsletters, réalisées en collaboration avec l’agence Idem.

Cette campagne d’emailing a permis l’engagement de plus de 400 fans sur la page Facebook et une nette augmentation de la fréquentation le soir. Opération réussie !

 

Conclusion  

Depuis quelques années, les techniques de commercialisation ont été remaniées, pour placer l’intelligence artificielle au cœur de leur équation, utilisant Internet et les applications comme canal de vente et utilisant la technologie, pour personnaliser les offres commerciales et réunifier le monde physique et virtuel.

Et parmi les révolutions technologiques observées, la maîtrise et l’exploitation des Big Data est certainement la brique qui offre le plus de structure à l’ensemble.

Une réalité visiblement bien intégrée par les entreprises, comme en témoignent les réponses données à cette question « Quels sont vos 3 principaux chantiers numériques, les axes sur lesquels vous allez faire le plus d’effort humain et financier, en 2015 et 2016 ? », lors d’une étude demandée par la FEVAD et menée par Next Content et Crédoc en 2015 :

Pour les distributeurs disposant d’agences commerciales ou de points de vente :

  • 54 % Développement commercial en ligne et optimisation
  • 35 % CRM, Data, Connaissance client
  • 35 % Mobile
  • 19 % Génération de leads
  • 19 % Dématérialisation

Pour les spécialistes de la vente à distance et e-commerce :

  • 38 % CRM, Data, Connaissance client
  • 31 % Référencement naturel
  • 28 % Optimisation de l’e-commerce, du taux de conversion
  • 24 % Marketing, communication
  • 21 % E-Procurement, services grands comptes

 

Aujourd’hui, on observe un glissement des métiers du marketing, parfaitement illustré par l’expression « from mad men to math men ». Autrement dit, avant, les professionnels devaient posséder des compétences de négociation et de créativité, alors qu’aujourd’hui, ils doivent davantage proposer des capacités d’analyse mathématique.

Les outils de M.Y.Fichiers sont en mesure de digérer des volumes de données de plus en plus importants, de plus en plus rapidement : cette richesse permet de toucher, avec une extrême précision, les cibles recherchées par l’entreprise. Or, plus les leads sont qualifiés, plus les taux de conversion sont élevés.

 

Des informations sur les entreprises aux comportements susceptibles de vous trouver des clients, nos fichiers sont au service des new business comme des sociétés bien installées, soucieuses d’optimiser la gestion de leur relation client (CRM).

 

Cellos M'BALE

Directeur Marketing et Commercial de My Fichier.

Consultant en Efficacité Commerciale pour Akileads

 

 

Posté sur 14/07/2016 Home, Marketing direct 0 738

Laisser un commentaireLaisser un commentaire

vous devez être connecté poster un commentaire.

Blog archives

Blog categories

Derniers Commentaires

Sans commentaires

Recherche Blog

Menu

QR code

Récemment Vu

No products
Comparer 0